Centre de Recherche sur la Canne et le Bâton
Bibliothèque de ressources historiques, culturelles, artistiques, litteraires, sportives…sur la canne et le bâton, en France et dans le monde…

L’écrivain régionaliste Joseph CRESSOT (1882-1954) est un peu oublié aujourd’hui. Pourtant, son livre « Le Pain au lièvre », paru en 1943 aux Editions Stock, est encore très agréable à lire. Il y évoque avec nostalgie son village natal de Chatoillenot en Haute-Marne. Parmi ses souvenirs, au chapitre « Jeux », il se remémore le plaisir pour un enfant [...]

Duel du capitaine Fracasse au 17e siècle

Théophile GAUTIER, habile canniste et bâtonniste en sus d’être romancier, s’en est donné à coeur joie lorsqu’il a écrit « Le Capitaine Fracasse » en 1863. Il y insère une longue scène de rixe où les coups de bâtons volent de toute part. Rappelons le sujet de ce roman. Sous Louis XIII, le baron de Sigognac s’engage [...]

Le serment de Salomon Hartmann sur l'abacus

En 1854 fut publié un roman intitulé « Les Catacombes de Paris », par Elie BERTHET (1815-1891). Il parut en feuilleton dans des hebdomadaires, comme « Le Voleur », dont nous avons extrait l’illustration de cet article (numéro du 30 mai 1862). Ce roman, bien dans la veine des romans mystérieux du milieu du XIXe siècle, comme « Les Mystères [...]

oul VERGEZ (1908-1977) fut un compagnon charpentier du Devoir de Liberté et l’auteur de plusieurs romans originaux. Dans l’un d’eux – Les Enclumes de cristal (Fayard, 1967) – il évoque le lent déclin des maréchaux-ferrants après la Grande Guerre, à travers la vie de Clovis Gagnepain, dit Vulcain, un compagnon de ce métier. Celui-ci est [...]

Rhapsode et son bâton

Dans l’ « Encyclopédie méthodique ; Antiquités, mythologie, diplomatique des chartes et chronologie », t. 1er, publiée par Panckoucke en 1786, p. 434, on trouve ce passage : « BATON. Les chantres qui parcouraient la Grèce en répétant les poèmes d’Homère, furent appelés rapsodes, parce qu’ils portaient un bâton rouge en chantant l’Iliade, et un jaune en chantant [...]

Levée de cannes d'incroyables

Nous avons déjà évoqué dans un précédent article les cannes arborées sous le Directoire et l’Empire par les jeunes contre-révolutionnaires appelés « Incroyables » et « Muscadins » (voir les articles Les cannes des incroyables et des muscadins et La canne défensive des muscadins). En voici une illustration nouvelle. Il s’agit d’une planche imprimée en 1874 chez OLIVIER-PINOT, éditeur-lithographe [...]

La fée sur le berceau de Béranger

Le poète et chansonnier Pierre Jean de BERANGER (1780-1857) fut l’une des célibrités littéraires du XIXe siècle et sa popularité était encore grande au début du XXe siècle. Le « roi de la chanson », comme on l’appelait, en a composé plusieurs où interviennent des fées et leur baguette magique, qui préside au destin de chaque homme [...]

The Return of Dr Fu-Manchu

Le romancier britannique Sax ROHMER (1883-1959) est le créateur du diabolique Chinois Fu-Manchu, incarnation du péril jaune qui menace l’Occident. Ses deux héros, Nayland Smith et le Docteur Petrie sont des avatars de Sherlock Holmes et du Dr Watson, et sans cesse ils doivent reprendre la traque contre leur ennemi, qui, même lorsqu’on le croit [...]

Simone de Beauvoir

Dans ses « Mémoires d’une jeune fille rangée » publiée en 1958, Simone de BEAUVOIR (1908-1986) évoque l’un de ses grands-pères en ces termes : « Certes, il pensait bien : il haïssait les communards et déclamait du Déroulède. Mais il était plus conscient de ses droits que convaincu de ses devoirs. A mi-chemin entre l’aristocrate et le [...]

Nous avons déjà parlé de Diogène sur ce blog, notamment dans l’article LE BATON DE DIOGENE. Voici un aphorisme énoncé par Chamfort, concernant le fameux philosophe…ou concernant plutôt son bâton (sources : Oeuvres complètes de Chamfort. T. 1 sur Gallica.fr). « Un homme d’esprit est perdu s’il ne joint pas à l’esprit l’énergie de caractère. Quand [...]

L. PHILIPPON-LA-MADELAINE a publié en 1806 un ouvrage intitulé « Des homonymes français ou mots qui dans notre langue se ressemblent par le son et diffèrent par le sens ». Y figure, comme on pouvait s’y attendre, une entrée à « CANNE ». Voici ce qu’on y lit : « CANNE, par deux n, est le nom générique d’un roseau [...]

M. Jourdain reçoit la bastonnade

Le 14 octobre 1670, Molière et Lulli donnent la première représentation du « Bourgeois gentilhomme », comédie-ballet ridiculisant les prétentions d’un marchand drapier, bourgeois naïf assoiffé de titres et de reconnaissance. Lorsqu’un valet nommé Covielle lui annonce que le fils du Grand Turc veut épouser sa fille, il accepte tout pour avoir l’honneur d’être son égal par [...]

Cavanna vu par Charb

François CAVANNA (1923-2014) est décédé le 29 janvier dernier à 90 ans. Co-fondateur des hebdomadaires Hara-Kiri et de Charlie-Hebdo, auteur de nombreux articles et de plusieurs livres (dont « Les Ritals » en 1978), Cavanna maniait fort bien la langue française pour défendre la liberté de penser, la liberté tout court, contre l’injustice, l’intolérance, les abus de [...]

combat de chevaliers 1500

La littérature de colportage ou « bibliothèque bleue » était composée de toutes sortes de petits livres vendus à bas prix. Beaucoup étaient des contes et des récits de chevalerie. Parmi eux figure le livre imprimé à Troyes par Garnier, en 1730, intitulé « Histoire des nobles prouesses et vaillances de Gallien Restauré, fils du noble Olivier, le [...]

Le sens des mots et des expressions évolue avec le temps d’une façon assez surprenante. Prenons l’exemple de l’expression « piquer son chien ». Aujourd’hui, le plus souvent précédée du verbe « faire » (faire piquer son chien), elle signifie l’emmener chez un vétérinaire qui va lui injecter avec une seringue (le « piquer ») une substance pour mettre fin à [...]