Centre de Recherche sur la Canne et le Bâton
Bibliothèque de ressources historiques, culturelles, artistiques, litteraires, sportives…sur la canne et le bâton, en France et dans le monde…
compagnon 18e siècle

Mme Ginette FAUQUET habite au Québec mais témoigne sans relâche sa vive sympathie aux compagnons du tour de France. Ecrivain (je n’arrive pas à écrire « écrivaine », question de génération…) francophone, elle a publié plusieurs livres dont l’un, intitulé « La chaîne d’alliance », publié en 2004 à Ottawa aux Editions David, est est un roman évoquant la [...]

Bâton trompe-l'oeil au Vatican par Raphaël

La technique du trompe-l’œil a été étudiée en profondeur par Miriam MILMAN dans son livre « Les illusions de la réalité : le trompe-l’œil » (Genève, Skira, 1992). Elle montre que si cette technique s’apparente souvent à un véritable tour de force de la part des peintres, elle n’a pas qu’une fonction décorative et d’illusion [...]

Rencontre du peintre et du pêcheur

Petite occurrence littéraire sur le bâton en tant que moyen de défense, encore au début du XXe siècle. Il s’agit d’une nouvelle de Jean de NIVELLE, pseudonyme de Charles Alfred CANIVET, né à Valognes (Manche) en 1839, y décédé en 1911. Cet auteur, journaliste, poète et romancier, publiait sous son pseudonyme dans la revue « [...]

Baguette de chapelier

Dans l’article Le bâton à battre les tapis, nous avons rappelé que durant longtemps, le seul moyen utilisé pour se débarrasser des parasites des tissus et des fourrures avait été une simple baguette. Puis sont apparus les insecticides. Les fourreurs se servaient d’une baguette pour en frapper les peaux et en faire sortir les insectes, [...]

Le collibert et les mendiants

Le romancier et feuilletonniste Emmanuel GONZALES (1815-1887) publia en 1838 son roman « Les Mémoires d’un ange », longue histoire à rebondissements, pleine de grands sentiments, d’injustices, de vertus humiliées, où finit par triompher la justice. Le roman fut à nouveau publié en 186Y-1868, en feuilleton, dans le « Journal de la semaine ». Le numéro 794 du 13 [...]

Marchands d'oiseaux hindous en 1860

Nous avons montré dans l’article La baguette du marchand d’oiseaux que cet accessoire servait à la présentation des petits oiseaux chanteurs ou apprivoisés. L’article concernait les marchands parisiens de la fin du XIXe siècle. Or, il est toujours intéressant de constater que certains accessoires se retrouvent à des milliers de km de là et servent [...]

Les vrais souvenirs du tour de France - 1

La canne, attribut majeur des compagnons du tour de France, est souvent représentée sur les lithographies qu’ils ont éditées au cours du XIXe siècle. On la voit dans les mains de compagnons en pied, ou cheminant sur le tour, ou encore posée en croix avec une autre, pour accomplir le rite de la « guilbrette ». Mais [...]

Bâton du pauvre pitre - 1886

C’est dans la revue « Le Magasin pittoresque » d’avril 1886, p. 105, que nous avons découvert cette gravure légendée : « Sur la dune. Peinture par G.-A. Jacquin ». Cet artiste, né en 1851 et mort en 1932, est surtout connu pour ses céramiques émaillées et ses gravures. Cette peinture, regravée pour sa publication, n’est référencée nulle part [...]

Dans un petit volume intitulé « Nos menus pour chaque semaine de l’année » (sans date, vers 1920), nous avons trouvé mention d’un bâton destiné à vérifier le degré de cuisson du sucre. L’auteur commence par décrire la méthode pour clarifier le sucre « pour en extraire tout le noir » (c’était encore le temps des sucres purifiés au [...]

Bâtons de porteurs algériens

Dans l’article La canne du Maure percepteur (1843) nous signalions l’un des nombreux reportages publiés après la conquête de l’Algérie par la France en 1830, qui fut publié dans « Le Magasin pittoresque » de décembre 1843. Ce reportage est consacré aux métiers d’Alger et y figure aussi la description de deux porteurs de cannes ou bâtons [...]

Bâton du Maure percepteur

A partir de 1830 et jusqu’en 1847, la France conquit l’Algérie au terme de nombreux combats. La presse d’alors rendit compte de ces épisodes militaires mais réalisa aussi des reportages sur les us et coutumes des peuples vivant sur ce territoire. C’est ainsi que la revue « Le Magasin pittoresque » consacra pluseurs numéros à décrire leur [...]

image tirée de la revue Le Scout de France, n°94 de Septembre 1929

Pour terminer cette série d’articles proposés par Mathieu Guerry (que nous remercions une nouvelle fois), la Tour Eiffel ! Lorsque Baden-Powell se rend compte que sa pédagogie du scoutisme se répand partout autour du monde il décide de permettre à tous ces jeunes du monde entier de se rencontrer régulièrement. Ainsi il organise tous les [...]

Baden-Powell, fonde avec le scoutisme une méthode pédagogique basée sur le campisme et la vie en autonomie des adolescents. Il décide de scinder en trois branches son scoutisme, chaque branche correspondant à un âge et à un apprentissage particulier : – Les louveteaux (8-12 ans) essaient de faire « de leur mieux » et apprennent [...]

Photographie, Australie du Sud,  (Murray River), 1910

Dès les débuts du scoutisme (1908-1909) Baden-Powell expliquait la grande utilité du bâton. Dans les usages qu’il en faisait dans son livre Scouting for boys, il assurait que c’était une arme à la fois redoutable et pratique. Ainsi les premiers boy-scouts, non seulement disposaient durant leurs activités de staff en bois mais utilisaient ceux-ci lors [...]

Lord Robert Baden-Powell et son propre staff  en 1929

En 1907 le général Baden-Powell, ancien officier de l’armée britannique, invente le scoutisme en réunissant des adolescents fortunés (venus des pensionnats d’Eton ou de Charterhouse) et des jeunes défavorisés de la banlieue londonienne (Boy’s Brigades venus de Poole et de Bournemouth) lors du Camp de Brownsea. Son souhait était de transmettre le goût de la [...]