Centre de Recherche sur la Canne et le Bâton
Bibliothèque de ressources historiques, culturelles, artistiques, litteraires, sportives…sur la canne et le bâton, en France et dans le monde…
canne à pommeau en dindon (1)

L’un de nos correspondants nous a interrogé sur une canne originale du XIXe siècle. Longue de 93 cm, en palissandre filigrané d’argent, elle comporte un pommeau en bronze à tête de dindon, brun foncé à reflets dorés.. Le vendeur initial ajoutait que : « le dindon symbolisant le patron non compagnon ». Ceci nous donne l’occasion de [...]

canne recouverte de corde du musée de Tours - pomme

Le musée du Compagnonnage de Tours renferme une canne qui semble unique en son genre. Longue de 130 cm, elle est entièrement revêtue d’un habillage très fin en corde de chanvre, ne laissant apparaître aucune partie des matériaux enfermés : ni le jonc, ni l’embout métallique, ni la pomme de bois ou de corne. Elle [...]

© Fabrice Lenormand

Le travail de sculpture de pommeaux constituait souvent un métier à part entière au XIXe siècle à Paris, qu’ils fussent réalisés en bois, en ivoire ou en métaux précieux parfois rehaussés de pierreries. L’un des thèmes affectionnés par les artisans est celui des animaux. Dans Au Bonheur des dames souvenons-nous du marchand de cannes Bourras [...]

Embout_en_2_parties_vissées_et_emboîtées

L’un de nos correspondants de Belgique nous a fait part de sa récente acquisition en nous demandant des informations sur sa canne. Celle-ci mesure 137 cm. Son fût est en jonc flexible (rotin de Malacca). Elle est pourvue d’un embout en laiton terminé par un gland en acier. Juste en-dessous du pas-de-vis qui supporte le [...]

PENTAX Image

La procédure de récolement décennal des collections des musées permet de vérifier leur présence dix ans après le précédent inventaire. Elle permet aussi d’étudier plus en détail certains objets plus ou moins oubliés. C’est ce qui s’est produit récemment au musée municipal et archives de la commune de Sainte-Maure-de-Touraine (Indre-et-Loire). Mme Emilie Niquet, responsable de [...]

Voici deux magnifiques pages de « Dessins Originaux de Bijoux provenant de la Maison Paul Robin » provenant du Musée des Arts Décoratifs, Paris. Dans le même état d’esprit, nous avons également trouvé, cette fois sur dans les collections du Louvre, ce très beau pommeau de canne, en porcelaine tendre, émail et or. FM

Musée de Secq Des Tournelles POMMEAUX 1

Suite à l’article concernant le formidable pommeau aux six génies (ici), nous avons trouvé deux planches de photos très intéressantes concernant les pommeaux en ferronnerie dans le document édité chez J. Schemit, Paris et intitulé « Musée Le Secq des Tournelles à Rouen. Ferronnerie ancienne. Partie 2″ (disponible sur Gallica). Voici ces deux séries de photos. [...]

L’habileté de certains sculpteurs s’exerçait aussi, autrefois, sur l’ivoire des pommes de canne. Une description de l’une de ces pommes merveilleuses figure dans un article intitulé « Le cabinet de curiosité ou le Kunstkammer, à Berlin », publié dans « Le Cabinet de l’amateur et de l’antiquaire, revue des tableaux et des estampes anciennes, des objets d’art, d’antiquité [...]

pomme de canne

Dites aujourd’hui « pomme de canne » et l’on vous comprendra, mais on dit plutôt « pommeau de canne ». Or, quel est le mot correct ? Si l’on consulte le Wikitionnaire, on lit : « Pommeau : extrémité supérieure de la poignée d’une épée, d’un sabre, d’une canne ou d’un parapluie, dans laquelle est rivée, selon les cas, soit [...]

L’écrivain Eugène SUE (1804-1857) a écrit entre 1849 et 1857 une saga intitulée « Les Mystères du peuple ». Elle débute par la conquète des Celtes par les Romains, sous Octave-Auguste. Dans le premier volet de cette fresque historico-romanesque, publiée sous le titre « La Faucille d’or, la croix d’argent, le collier de fer », E. Sue décrit un [...]

L’académicien Jean-François de La Harpe (1739-1803) n’a pas écrit des chefs-d’oeuvre impérissables. En 1778, il fit représenter sa tragédie intitulée « Les Barmécides », obscure histoire en vers qui se déroule en Orient. La pièce fut critiquée et l’on fabriqua même des cannes munies d’un sifflet pour faire du tapage au théâtre ! Voici ce que rapporte [...]

Nous avons déjà évoqué les pommes de cannes dont l’ombre projetée révèle les traits d’un souverain (voir l’article : Jeux d’ombre des pommeaux de cannes politiques). Voici une histoire qui enrichit le sujet. Elle figure dans la revue « Le Magasin pittoresque » de 1862, sous le titre « Une estampe séditieuse ». « Vers 1817, un soir d’hiver, comme [...]

Dans ses « Impressions de voyage en Russie » (Paris, Michel Lévy, 1865, p. 30-31), Alexandre Dumas a décrit les singuliers personnages qui entouraient le comte Kouchelef. Parmi eux, il y avait le docteur Koudriavtzef, qui avait confectionné une canne originale… « Le docteur Koudriavtzef, quoique loin d’être coquet, ne quitte pas deux choses qui semblent être devenues [...]

crosse d'évêque Allemagne XVIIIe siècle

Dans la revue « Le Magasin pittoresque » d’août 1878, p. 253, figure un article sur une crosse en ivoire du XVIIIe siècle superbement ouvragée. Voici sa teneur : « CROSSES. Ce qu’on peut reprocher à la crosse d’évêque reproduite par notre gravure n’est pas assurément le luxe de son travail et sa matière. D’après l’abbé Martigny (Dictionnaire [...]

Pommeau en porcelaine

L’inépuisable documentation que constitue la revue Le Magasin pittoresque nous permet de rapporter l’article paru dans le numéro de juin 1878, page 200, intitulé « Une pomme de canne ». « Parmi les objets divers légués au Musée du Louvre par M. et Mme Philippe Lenoir, en 1874, avec leur précieuse collection de tabatières, se trouve cette pomme [...]