Centre de Recherche sur la Canne et le Bâton
Bibliothèque de ressources historiques, culturelles, artistiques, litteraires, sportives…sur la canne et le bâton, en France et dans le monde…
LES JEUX DU BATONNET ET DU BILBOQUET

Voici un retour et un complément sur deux articles déjà anciens : celui du 1er mai 2010 sur « Les jeux de bâton du petit Gargantua » et celui du 27 mai 2010 sur « Le bilboquet ». Aujourd’hui, nous donnons le contenu des deux entrées « Bâtonnet » et « Bilboquet », d’après le « Dictionnaire des jeux de l’enfance et de la jeunesse chez tous les peuples », par A.-Y., publié en 1807. (Gallica nous apprend que sous ces initiales se cache l’auteur Jean-Félicissime ADRY, 1749-1818).

P. 32-33 : « BATONNET. Un enfant renfermé dans un cercle, est armé d’un bâton un peu long. Son camarade se tient à quelque distance du cercle, essayant d’y jeter un petit bâton ou bâtonnet, pointu par les deux bouts. Celui qui est dans le cercle tâche d’attraper le bâtonnet à la volée, et de l’éloigner le plus qu’il peut avec son bâton. S’il y réussit, il a droit de frapper jusqu’à trois fois le bâtonnet par un des bouts, ce qui le fait sauter en l’air, et à chaque fois il le frappe avec son bâton, et l’éloigne encore plus loin. Après le troisième coup, son camarade s’empresse de ramasser le bâtonnet, et s’efforce de le jeter dans le cercle, avant que l’autre soit rentré et en état de l’en empêcher. Si le bâtonnet tombe dans le cercle, celui qui l’a jeté devient, à son tour, le maître et le défenseur du cercle.
Dans une partie de la Champagne, ce jeu s’appelle « Bisquinet ». L’ancien mot français « bisque » signifiait ruse au jeu, choix d’un temps favorable.
Ce jeu s’appelle aussi le jeu du Court bâton, le Bille boq, et même le Bilboquet, quoiqu’on donne ce dernier nom à un jeu fort différent. (Voyez BILBOQUET).
Dans Stella, le jeu du Bâtonnet ne consiste qu’à frapper avec un bâton un autre petit bâton, dont les extrémités se courbent un peu.
On pourrait se blesser au jeu du Bâtonnet, si on approchait trop du petit bâton, au moment où l’adversaire le frappe avec force. »
(Nous n’avons pas réussi à identifier l’auteur « Stella » auquel Adry fait référence).

P. 35-36 : « BILBOQUET. Rabelais dit « Billebouquet », « Boquer » est un vieux mot qui signifie choquer, heurter ; selon d’autres, bocquet est un petit morceau de bois, et on s’en sert encore dans ce sens à Metz et ailleurs.
Le bilboquet ou billeboquet est un petit morceau de bois ou d’ivoire tourné, et ordinairement creusé en rond par un des deux bouts. L’autre bout finit en pointe et quelquefois il y a deux pointes en forme de croissant. Souvent un des deux bouts est plat. Au milieu de ce morceau de bois est une petite corde ou cordonnet de chanvre ou de soie, passé par son extrémité dans une bille ou balle qu’on fait sauter dans le creux du Bilboquet, ou qu’on fait entrer dans une des pointes par le moyen d’un trou qui est dans la bille.

Henri III portait quelquefois à la main un Bilboquet, dont il se jouait, est-il dit dans le journal de ce prince, par l’Estoile. Ce jeu reprit forme vers le milieu du siècle de Louis XV, et on voyait, sur le théâtre, des actrices jouer au Bilboquet, lorsque les intervalles de leur rôle le leur permettait. A peu près dans le même temps, les petits-maîtres portaient partout de ces instruments d’ivoire, ce qui n’empêche pas M. de Paulmy de dire que c’est un amusement ridicule. Il convient néanmoins que ce jeu n’est pas facile, et qu’il demande un grand exercice. Il ajoute qu’à ce jeu on joue seul, et qu’il ne peut être à perte ou à profit, qu’autant qu’on peut parier contre le joueur qu’il manquera son entreprise dans un certain espace de temps, ou dans un certain nombre de coups.
On appelle aussi Bilboquet ou Billeboq, le jeu du Bâtonnet (Voyez ce mot). Le Bilboquet s’appelait autrefois Carabasso et Tirolance. »

Article rédigé par Laurent Bastard. Merci :)

Tags:

2 Comments to “LES JEUX DU BATONNET ET DU BILBOQUET”

  1. [...] Vallerange, dans sa note 1, signale qu’à Paris ce jeu est appelé « bâtonnet », mais il ne sembla pas tout à fait identique, à en juger par la description que nous en avions donnée dans l’article Les jeux du bâtonnet et du bilboquet. [...]

  2. [...] à celui du « bâtonnet » que nous avons signalé dans l’article Les jeux du bâtonnet et du bilboquet. Voir aussi un jeu analogue dans : La got, un jeu de bâton [...]

Leave a Reply