Centre de Recherche sur la Canne et le Bâton
Bibliothèque de ressources historiques, culturelles, artistiques, litteraires, sportives…sur la canne et le bâton, en France et dans le monde…
DEUX JEUX DE BATONS MEDIEVAUX

La diversité des jeux pratiqués avec un bâton est inimaginable. En voici deux, mentionnés dans un article du Magasin pittoresque de septembre 1848 intitulé « Quelques jeux du Moyen Age ».

Le premier concerne un jeu d’adresse : « Dans un livre de prières du quatorzième siècle (collection de M. Francis Douce), deux dessins représentent des jeux d’adresse dont le nom est inconnu, et qui vraisemblablement étaient alors en usage parmi les écoliers (fig. 5). Dans l’un, on voit un enfant assis sur un bâton, au-dessus d’un baquet plein d’eau ; il vient sans doute de réussir à allumer une bougie à l’aide d’une autre bougie placée à l’extrémité du bâton. On peut remarquer qu’il tient le bâton serré entre ses deux jambes pour se maintenir en équilibre. Sa bougie est attachée à un morceau de bois transversal qui lui a permis d’atteindre l’autre lumière sans trop se pencher. » (…)

« Plusieurs autres dessins du quatorzième siècle donnent une idée des différents exercices d’adresse ou de force, qui tenaient lieu, dans les classes non privilégiées, des exercices de la quintaine et des joutes réservées aux nobles. Les figures (10, 11, 12) n’ont besoin d’aucune explication. »

Eh bien si, la figure 10, ici reproduite, a besoin d’une explication ! Chacun des deux personnages assis qui se font face a appuyé ses pieds sur ceux de son adversaire et essaie, tout en restant dans cette position, d’arracher de ses mains un bâton. On suppose que s’il basculait il avait perdu. Nous avons déjà signalé ce jeu oublié, appelé « jeu de la panoye », dans trois articles : Le jeu de la panoye ; Jeu de bâton breton ; Le combat breton au bâton unique.

Cette illustration vient compléter les quatre autres que nous avons découvertes et nous invitons les visiteurs du site à nous en signaler d’autres. Nous serions intéressés en particulier par une photographie de l’une des stalles de la cathédrale de Rouen, qui représente cette lutte au bâton unique.

Article rédigé par Laurent Bastard. Merci :)

Leave a Reply