Centre de Recherche sur la Canne et le Bâton
Bibliothèque de ressources historiques, culturelles, artistiques, litteraires, sportives…sur la canne et le bâton, en France et dans le monde…
LE SAUT DU BATON AUX ILES CANARIES

Réunissez trois personnes et un bâton et vous pourrez pratiquer le saut à la corde, sans corde, ou le saut à la perche, sans perche. Tel était le jeu pratiqué par les anciens habitants des îles Canaries, selon le franciscain andalou Juan Abreu de Galineo, qui rédigea en 1632 une « Histoire de la découverte et de la conquête des îles Canaries », dont le manuscrit fut publié à Londres en 1764. C’est le « Journal encyclopédique » du 1er juillet de la même année, tome V, p. 10-11, qui nous en donne un résumé, dont suit un extrait (source : Google livres).

« Des anciens habitants de Lancelote et Fuerte Venture. (…) L’amour de la danse est une suite naturelle de la passion de la musique ; aussi les habitants de Fuerte Venture unissaient constamment la danse au chant, et cette danse consistait à sauter avec légéreté, à bondir et à courir rapidement.

Deux d’entr’eux tenaient un bâton horizontalement, et chacun par un bout, à une élévation assez considérable. Celui qui franchissait ce bâton à une plus grande hauteur remportait le prix de la danse ; l’auteur ne nous dit point quel était ce prix.

Quelques-uns de ces insulaires étaient si légers et si fort exercés à ce jeu, qu’ils franchissaient trois fois de suite ce bâton, élevé tout aussi haut que les deux hommes les plus grands de l’île pouvaient le tenir. »

Article rédigé par Laurent Bastard. Merci :)

Les îles Canaries nous réservent toujours de belles surprises, car nous avions évoqué un autre sujet relatif au bâton canarien dans un précédent article dédié « au saut du berger » Bâton canarien, héritage mondial Une video très intéressante permet d’évaluer ce que représente de tels sauts !

Tags:

Leave a Reply