Centre de Recherche sur la Canne et le Bâton
Bibliothèque de ressources historiques, culturelles, artistiques, litteraires, sportives…sur la canne et le bâton, en France et dans le monde…
JEUX OLYMPIQUES : LA CANNE EN 2020 !

L’annonce faite par le porte-parole de la commission exécutive du Comité international olympique (CIO) ayant décidé d’évincer la lutte du noyau dur de sports qui composeront le programme olympique des Jeux d’été de 2020 a permis de laisser espérer l’entrée de nouvelles disciplines au programme des Jeux Olympiques.

Plusieurs autres sports étaient jusqu’alors pressentis, le squash, l’escalade, le karaté, le wushu – un art martial -, le baseball/softball, le wakeboard – un sport nautique – les sports de roller et la canne de combat, pour la seule place restant à prendre au menu olympique des JO de 2020.
Le choix du CIO est tombé dans la nuit lors de sa session à Buenos Aires, contre toute attente. Lors d’une conférence de presse tardive, le porte-parole a indiqué que le choix avait été porté sur « une discipline extra ordinaire, esthétique et particulièrement spectaculaire…et trop peu connue pour l’instant ». « La canne sera au programme pour 2020″.

Les 26 sports présents aux Jeux de Londres ont ainsi été revus en fonction d’une quarantaine de critères, comme leur popularité, leur universalité…
Tout comme la lutte, en 2009, le softball et le baseball avaient connu un destin similaire quand ils avaient été évincés du programme des JO-2012, faisant place à l’arrivée du golf et du rugby à VII à Rio de Janeiro. La lutte figurait au programme des jeux Olympiques antiques en 708 avant JC et la lutte gréco-romaine est apparue aux premiers jeux Olympiques modernes à Athènes en 1896.

En ce qui concerne la canne, rappelons la présentation faite lors des Jeux de 1924, à Paris. Les membres du Comité s’en seront sans doute souvenu !

De notre correspondant au CIO, lundi 1er avril 2013.

FM

1 Comment to “JEUX OLYMPIQUES : LA CANNE EN 2020 !”

  1. Poisson d’avril !

    Effectivement, il est dommage que la canne de combat et le bâton français ne soient pas plus connus, malgré leurs valeurs universelles. Seule une présence dans le milieu scolaire, en tant que sport populaire, pourra, de mon point de vue, permettre un développement important de ces sports qui véhiculent des valeurs de respect et d’engagement. Frédéric Morin

Leave a Reply