Centre de Recherche sur la Canne et le Bâton
Bibliothèque de ressources historiques, culturelles, artistiques, litteraires, sportives…sur la canne et le bâton, en France et dans le monde…
CHIENS D’AVEUGLES DRESSES A LA BAGUETTE

Durant la Grande Guerre, il y eut de nombreux soldats qui perdirent la vue et durent se réadapter à leur nouvelle existence. Le concours de chiens dressés pour diriger les aveugles s’est avéré indispensable. Un intéressant article a été publié à ce sujet le 15 février 1918 dans la revue « Lectures pour tous », p. 675-680. En voici quelques extraits où la baguette joue un rôle. Mais que les amis des bêtes se rassurent : ce « dressage à la baguette » n’avait rien de brutal.

« Les militaires qui, sous la direction d’un psychologue animalier, s’occupent de préparer des conducteurs pour leurs camarades aveugles, sont des dresseurs amateurs, très experts dans leur art, et qui, avant la guerre, étaient propriétaires d’importants chenils de police ou de chasse. Deux d’entre eux ont signé des ouvrages sur l’élevage et l’éducation des chiens, qui font autorité en la matière. Nous allons les suivre dans leurs marches et contre-marches, afin de bien comprendre les procédés qu’ils emploient. (…)

Arrivons tout de suite au principe fondamental du dressage de chiien d’aveugle. Il consiste à l’habituer à marcher non pas au pied, comme les chiens de chasse, c’est-à-dire contre le mollet gauche, mais devant l’homme ; et cela sans tirer brutalement.

Pour y parvenir il y a trois procédés différents que l’on emploie selon les aptitudes individuelles des sujets.

On peut les guider, au début, avec une baguette, à la manière des oies, c’est-à-dire en les poussant devant soi et en faisant des oppositions à droite et à gauche, chaque fois qu’ils quittent le bon chemin. C’est le moyen le plus simple ; on s’en sert avec les sujets les plus dociles.

On peut aussi fixer au collier, au moyen d’un porte-mousqueton, l’extrémité d’un bâton, ce qui permet au dresseur d’imprimer des secousses légères, à droite et à gauche, pour remettre l’élève dans la direction souhaitée. »

C’est en 1921 que sera créée la canne blanche pour permettre aux aveugles de se déplacer, avec ou sans le concours de leur compagnon à quatre pattes. Elle ne se répandit qu’à partir des années 1930. Sur la canne des aveugles, voir l’article La canne blanche des aveugles.

La photo illustrant cet article est extraite de « Lectures pour tous », p. 677.

Article rédigé par Laurent Bastard, merci :)

Tags:

Leave a Reply