Centre de Recherche sur la Canne et le Bâton
Bibliothèque de ressources historiques, culturelles, artistiques, litteraires, sportives…sur la canne et le bâton, en France et dans le monde…
CANNES ET BATONS ARGOTIQUES

Dans le “Dictionnaire de la langue verte ; argots parisiens comparés” (1866), du journaliste et écrivain Alfred DELVAU (1825-1867), on rencontre quelques acceptions particulières des mots canne et bâton. En voici quelques unes :
Bâton creux : fusil, dans l’argot des voleurs.
Bâton de cire : jambe, dans le même argot.
Bâton de tremplin : jambe, dans l’argot des saltimbanques.
Canne : surveillance de la haute police, dans l’argot des voleurs.
Canne : congé, renvoi plus ou moins poli, dans l’argot des gens de lettres, dont quelques-uns ont une assez jolie collection de ces rotins.
Offrir une canne : prier un collaborateur de ne plus collaborer ; l’appeler à d’autres fonctions, toutes celles qu’il voudra, mais ailleurs.
Casser sa canne : dormir, et, par extension, mourir.

Article proposé par Laurent Bastard. Merci :)

Tags:

Leave a Reply