BAGUETTE DE FOURREUR

Dans l’article Le bâton à battre les tapis, nous avons rappelé que durant longtemps, le seul moyen utilisé pour se débarrasser des parasites des tissus et des fourrures avait été une simple baguette. Puis sont apparus les insecticides.

Les fourreurs se servaient d’une baguette pour en frapper les peaux et en faire sortir les insectes, leurs oeufs et leurs larves.

Ils employaient aussi aussi des baguettes après l’opération du dégraissage. Elle consistait à imprégner les fourrures de plâtre ou de sciure, qui absorbaient les matières grasses collées aux poils. Ensuite, elles étaient longuement battues pour en faire sortir ces matières.

On voit l’une ou l’autre de ces opérations sur une gravure de Jost HAMMAN, dans « Le livre des métiers », publié à Francfort en 1568 et récemment réédité par les éditions Plein Chant.

Le même ouvrage nous montre aussi un chapelier frappant un bonnet de fourrure avec une baguette, probablement pour en chasser la poussière et les hôtes indésirables.

Les illustrations de cet article sont issues de ce livre.

Article rédigé par Laurent Bastard, merci :)

Leave a comment